A Travellerspoint blog

By this Author: vincedb

Why Does It Always Rain On Me?

Bein non, c'est pas si pire que ca...

storm 26 °C

Bien le bonjour, avides lecteurs negliges!

La presente vous parvient de Belgrade, capitale de la Serbie, et sera, tout comme la precedente missive, breve et vaguement incoherente. Il pleut et il tonne sur Belgrade, mais sinon, rien a l'horizon. Le depart en direction de Budapest sera matinal et la soiree sera consequemment breve. Je dois vous avouer que le poids de maintenir un "blogue" me pese quelque peu et que, considerant mon retour tres prochain (8 juin pour les interesses), je ne vois pas vraiment le besoin de m'etendre en long et en large sur mes allees et venues. Il suffit de dire que je me porte bien, que mes pairs se portent bien (probablement parce que l'heure de mon depart s'approche... bein non, on s'aime encore malgre tout) et que je suis bien nourri et loge, aussi crasseuse l'auberge soit-elle (mon nouveau bareme etant base sur l'insalubrite systemique de l'auberge Lubjicica, a Sarajevo). Enfin, je vous offre, en guise de consolation, quelques petits cliches pris sur le vif au cours des derniers jours. Au menu; Hvar, Dubrovnik et Sarajevo...

L'eternel tombeur feint l'indifference dans le tres "trendy" et dispendieux bar Carpe Diem, sur l'ile de Hvar, en Croatie
4.jpg

La pizza girl la plus en demande de Dubrovnik pose pour notre plus grand plaisir
3.jpg

Champion pose pour la camera et donne "un pouce en l'air" au tunnel de Sarajevo (qui reliait la ville et la banlieue pendant le siege)
1.jpg

Quelques amateurs mecontents (longue histoire trop compliquee a expliquer) s'en donnent a coeur joie pendant le match opposant la Bosnie a la Turquie, live from Sarajevo
2.jpg

Beldrab... euh, Belgrade dans toute sa splendeur cyrillique
IMG_1192.jpg

Voila, c'est tout, j'espere que c'etait aussi bon pour vous que pour moi. Je suis repus et pret a me lancer corps et ame dans mon troisieme verre de bierre. On se reparle a mon retour.

Ciao!

Vincent D.

Posted by vincedb 10:18 Archived in Serbia Tagged postcards Comments (0)

On The Beach

Elles se suivent et ne se ressemblent pas

sunny 30 °C

Dober dan!

Bon, je dois commencer en m'excusant, chers lecteurs assidus; considerant le "volume" de courriels que je recois me demandant plus de details, plus de photos, plus de "crunchy", je n'ai d'autre choix que d'obtemperer... Enfin, je suis presentement a Split, sur la cote Croate, et nous partons demain pour Hvar, une des dix plus belles iles au monde, apparamment. Nous avons donc vu, depuis la derniere entree, Piran, Pula (toutes deux en Istrie, peninsule qui chevauche la Slovenie et la Croatie), Zagreb, Plitvice, Zadar et Kornati. Pour etre completement franc, je ne vais pas vous offrir un compte-rendu exhaustif de nos allees et venues, mais plutot quelques vers, quelques images et quelques pensees. C'est un depart (le compteur tourne)!

--------------------

Pula (observez les nouveaux items "fashion")
IMG_0927.jpg

Plage sur les iles Kornati
IMG_1000.jpg

Trogir style champion
IMG_1020.jpg

--------------------

Bon, suffit pour les photos, j'enchaine avec la prose... c'est poche, mais c'est tout ce que j'ai!

Adieu Istrie et tes plages de gallets ivoires,
O, chers amis, comme j'aimerais bien vous y voir!

Au revoir, eau saline azuree,
Qui au gre du vent fit valser,
Moutons sur mer et moults voiliers.

Forets de songes, champs de vignes,
Populace fiere et digne,
Vaste vallees couchees ,
Entre rivages et rocs rougeatres,
Que le verdure aurait epousee,
De nos aventures vous futes les theatre!

De Piran a Pula, qu'elle fut breve notre histoire...

--------------------

Comme le temps le permet, je poursuit avec une petite pensee a l'improviste sur Zagreb...

La Quete

Zagreb fut, en quelque sorte, une succession de quetes; quete du chandail de foot, quete de la buanderie (j'y reviendrai), quete du bar ouvert vers les 1h un dimanche soir, quete des toilettes en fin de veillee (pour un monsieur dont on taira le nom), quete de la microbrasserie elusive, et quete inachevee du lit d'une charmante voyageuse australienne...

--------------------

Bon, je ne m'etend pas trop et je vous offre en primeur le "10 easy steps to get your laundry done for 50 Kunas or less in Zagreb".

1. Demander les directions a l'auberge
2. Trouver le bon tram (ne pas oublier d'acheter le billet auparavant)
3. Debarquer du tram au mauvais arret
4. Partir a pieds dans le mauvais sens
5. Retourner sur ses pas pour finalement se retrouver a l'arret de tram qui etait finalement le bon, apres mure reflexion
6. Prendre soin de contourner le quadrilatere ou ladite buanderie se trouve
7. Piquer vers le centre parce que, de toute facon, toutes les rues ont le meme nom (sont fous ces Croates)
8. S'arreter prendre un cafe (pour calmer les esprits), raler un bon coup et redemander les directions a la "waitress" vaguement incredule, mais (heureusement) completement "fluente" en anglais
9. Tourner en ron encore un peu, juste pour faire durer le plaisir, admirer la decrepitude des lieux et pratiquer notre Croate un petit peu
10. Quelques instants avant que la bouilloire ne se mette a siffler, tomber nez-a-nez avec la !#%&@ de @§łß¤ de buanderie, tomber a genoux et remercier Dieu, Allah, le Pere Noel, ma mere, mon pere, sans qui je ne serais pas la aujourd'hui...

BONUS

11. Mimer lavage-sechage-detergent a la bonne femme qui s'occupe des lieux, passer GO et reclamer 500 Kunas

--------------------

Bon, en gros c'est ca, j'ai plus de temps, excusez le manque de coherence, mais je me remets encore de la grosse brosse a Zagreb (Fulir hostel est le zenith en terme d'auberges sympas en passant).

Sur ce, Paon Modeste, ainsi que ses compagnons Dauphin Jovial et Guenon Incredule, vous souhaitent une bonne continuation!

Ciao!

Vincent D.

Posted by vincedb 03:35 Archived in Croatia Tagged postcards Comments (0)

Another Day In Paradise

Ooooooh, paradise!

semi-overcast 20 °C

Bonjour jeunes et moins jeunes gens!

Nous nous étions laissés il y a de cela quelques jours en terre autrichienne, sous l'hospice de mon très cher homonyme, monsieur Riendeau, quelques instants avant un départ vers ces temples du houblon que l'on surnomme bien platement "bars". Le choix de notre guide s'arrête donc sur le Chelsea, un bar qui se trouve sous les trames du métro extérieur, et ce choix est motivé par la présence de quelques connaissances qui s'y trouvaient déjà. Combattant l'envie du lit douillet, on boit et on re-boit jusqu'à, ma foi, environ 2h30 du matin, et on "danse" (pensez "mosh pit" si vous voulez vous donner une idée) avec la populace locale.

Vous avais-je fait part de notre heure de lever le lendemain matin? Que pensez-vous de 6h du mat', pour cause de départ vers Ljubljana vers 8h? M'enfin, faut souffrir pour être belle! Alors donc, on prend nos cliques et nos claques et on s'embarque pour la Slovénie (d'ailleurs, dès que je trouve un port USB, je vous envoie quelques vidéos du trajet). Enfin, après plusieurs heures de route majestueuses ainsi que plusieurs heures de chansons douteuses (pensez Céline Dion, Gerry Boulet, René Simard... tous des thèmes récurrents de notre périple jusqu'à présent), on débarque à Ljubljana, capitale Slovène (environ 280 000 habitants, donc pensez à un gros Longueuil, mais avec beaucoup beaucoup plus de charme). Notre première destination: l'auberge Celica, ancienne prison militaire qui n'a absolument rien à voir avec le caractère austère qui l'habitait probablement autrefois (tout ça pour vous dire que l'endroit est superbe et chaudement recommandé... je pense à toi, Tamara). La fin de la journée est consacrée à la découverte des lieux (les photos lui ferront probablement plus justice) et à l'ingurgitation de bière (Zlatorog, mon premier amour slovène) et de sheesha à l'auberge même.

Pour ce qui est de notre deuxième jour en terre slave, et bien, nous nous sommes dirigés vers Bled, tout en gardant nos pénates à Ljubljana, un petit village au pied des Alpes Juliennes, avec un lac et quelques splendides châteaux. J'ai préparé un vidéo à cet effet, alors patience...

La suite du périple a lieu dans la portion méditéranéene de la Slovénie, soit à Piran... qui est aussi la raison d'être du titre de cette rubrique. Je tappe d'ailleurs ces quelques lignes à partir de ce lieu divin que nous quitterons demain matin, pour la Croatie (Pula, pour être plus précis). Pour cause de fatigue, je vais malheureusement devoir vous réserver les détails sur Piran pour une prochaine fois. Soyez sans crainte, le contenu n'en sera que plus croustillant!

IMG_0873_1_.pjpeg

Je vous embrasse et je vous envoie un brin de soleil, une brise chaude et une pincée de sel de la mer Adriatique...

Ciao!

Vincent

Posted by vincedb 00:25 Archived in Slovenia Tagged postcards Comments (0)

C'est Beau La Viiiiiiiiiie!

Wien (a.k.a. Vienne)

semi-overcast 25 °C

Bien le bonjour bonnes gens!

Nous en sommes déjà à la première entrée outre-Atlantique, aux balbutiements de ce périple qui s'annonce haut en couleurs (et en saveurs). Deuxième journée à Vienne donc, ce qui implique que le contenu sera plutôt famélique, mais tout de même, je serai conséquent et bref.

Commençons par le commencement; la portion aérienne de notre aventure se fit d'abord, grosso modo, sans histoires... si l'on exclut l'heure de turbulence que nous avons endurée. Peu importe, nous nous en sortons indemnes et avec une bonne heure de sommeil dans le corps, pour ma part. Heureusement, le trajet avait été précédé d'un petit "cocktail" (premier vol Air Transat vers Vienne l'oblige) et suivi d'une fanfare "typiquement" viennoise (ahem, quatuor de saxophones) à notre arrivée, ce qui adoucit clairement la facture. Nous rencontrons quelques moments plus tard notre hôte, sieur Riendeau (i.e. le troisième Vincent du trio infernal que nous formions "jadis naguère" au Archambault L'Entrepôt), un exilé québécois pour le temps d'une année universitaire, qui nous extirpe de notre torpeur matinale (enfin, heure locale, notre horloge biologique étant franchement en désaccord profond avec la chose) et nous raccompagne à sa demeure, après un bon "kleine braun" (petit brun, ou café si vous préférez).

Programme pour le reste de la journée: visite, visite, visite... nous errons ainsi dans les rues charmantes de Viennes pour plusieurs heures dans un état plutôt second, quoique béat, pour finalement se payer une bonne petite bière sous un soleil chaud, radieux et... autrichien, faut-il le rappeler. Vous voulez un petit survol? Catacombes d'une cathédrale, palais de Sissi (oui, oui, LA Sissi), la majestueuse université de Viennes ainsi qu'un labyrinthe de rues et de verdure urbaine. Enfin, nous rentrons et nous allons rejoindre les bras trops invitants de cette chère Morphée vers les 9h, exténués, mais heureux.

Le lendemain, lever matinal et beaucoup plus assuré, suivi d'une visite des marchés ouverts de la ville (dont un marché turc) et d'un autre "kleine braun" dans un café vieillot à souhait en compagnie d'une autre exilé québécois. Nous laisson notre hôte retourner à ses livres pour l'après-midi (période d'examen l'oblige) et nous déambulons, kebab au poulet en ventre, un peu plus dans la ville question de se perdre comme il faut (à rajoutter à la liste des achats inutiles mais agréable: vinyle de Tom Waits et mini-sheesha).

Voilà, c'est tout... pour l'instant, nous sirotons un petit rouge avant notre soirée de "bar hopping", si vous me passez l'expression. Demain, c'est le grand départ vers Ljubljana, Slovénie, qui sera, dans les faits, notre premier réel arrêt purement balkanique.

On se pique une autre petite jasette bientôt, promis!

Vincent

Posted by vincedb 11:08 Archived in Austria Tagged postcards Comments (0)

Ch-ch-ch-ch-ch-ch-changes!

...ou quelques modifications à notre itinéraire

semi-overcast 12 °C

B'jour!

Et bien, le jour J s'en vient déjà à grand pas et le parcours se précise peu à peu. Suite à notre toute première "rencontre au sommet", nous en sommes venu à la conclusion que, outre Viennes, notre mois en commun serait finalement purement balkanique, ce qui veut dire que, pour ma part à tout le moins, Prague ne fait plus partie des projets. Enfin, il faut ce qu'il faut, et je crois que les nouvelles destinations qui s'ajoutent (Mostar et Belgrade, notamment) me consolent bien amplement. Pour la version mise-à-jour, vous n'avez qu'à consulter l'entrée précédente.

En passant, je parle de "nous" depuis tantôt, ce qui mérite probablement un minimum d'élaboration. Pour tous ceux qui sont encore un peu dans le flou, non, je ne souffre pas de personnalités multiples (la plupart du temps, c'est de la foutaise ces trucs-là de toute façon, mais ça, c'est une autre histoire). Je profite donc de cette occasion pour vous préciser la teneur de ce pronom très très cher et personnel. Alors, je tiens à vous présenter de façon formelle Marie-Claude Lépine (alias MC Solaire) et Vincent Loiselle (alias Loiso), mes fidèles comparses, complices, compagnons et/ou conspirateurs qui tiendront eux aussi chacun un petit blogue de leur cru que vous pourrez suivre aux adresses suivantes:

http://mcsolaire.travellerspoint.com/
http://loisobalkans.travellerspoint.com/

Certes, ces jeunes gens, bien qu'ils soient dynamiques et charmants, ne pourront probablement pas vous satisfaire entièrement, vous qui êtes habitué à la magie intarissable de mon verbe, mais enfin, c'est l'intention qui compte, et qui sait, je pourrais toujours manquer momentanément d'inspiration.

Bon, c'est tout ce que j'ai à dire pour l'instant et, pour être franc, je pense qu'on risque de s'en tenir à cela d'ici le départ (soit dans environ deux semaines). Rassurez-vous, si vous voulez vous abreuver à la fontaine de ma sagesse pré-balkanique une ultime fois, je songe déjà à une petite soirée quelques jours avant le départ. On s'en reparle!

Ciao!

Vincent D.

Posted by vincedb 20:06 Archived in Canada Tagged preparation Comments (4)

(Entries 1 - 5 of 6) Page [1] 2 »