A Travellerspoint blog

C'est Beau La Viiiiiiiiiie!

Wien (a.k.a. Vienne)

semi-overcast 25 °C

Bien le bonjour bonnes gens!

Nous en sommes déjà à la première entrée outre-Atlantique, aux balbutiements de ce périple qui s'annonce haut en couleurs (et en saveurs). Deuxième journée à Vienne donc, ce qui implique que le contenu sera plutôt famélique, mais tout de même, je serai conséquent et bref.

Commençons par le commencement; la portion aérienne de notre aventure se fit d'abord, grosso modo, sans histoires... si l'on exclut l'heure de turbulence que nous avons endurée. Peu importe, nous nous en sortons indemnes et avec une bonne heure de sommeil dans le corps, pour ma part. Heureusement, le trajet avait été précédé d'un petit "cocktail" (premier vol Air Transat vers Vienne l'oblige) et suivi d'une fanfare "typiquement" viennoise (ahem, quatuor de saxophones) à notre arrivée, ce qui adoucit clairement la facture. Nous rencontrons quelques moments plus tard notre hôte, sieur Riendeau (i.e. le troisième Vincent du trio infernal que nous formions "jadis naguère" au Archambault L'Entrepôt), un exilé québécois pour le temps d'une année universitaire, qui nous extirpe de notre torpeur matinale (enfin, heure locale, notre horloge biologique étant franchement en désaccord profond avec la chose) et nous raccompagne à sa demeure, après un bon "kleine braun" (petit brun, ou café si vous préférez).

Programme pour le reste de la journée: visite, visite, visite... nous errons ainsi dans les rues charmantes de Viennes pour plusieurs heures dans un état plutôt second, quoique béat, pour finalement se payer une bonne petite bière sous un soleil chaud, radieux et... autrichien, faut-il le rappeler. Vous voulez un petit survol? Catacombes d'une cathédrale, palais de Sissi (oui, oui, LA Sissi), la majestueuse université de Viennes ainsi qu'un labyrinthe de rues et de verdure urbaine. Enfin, nous rentrons et nous allons rejoindre les bras trops invitants de cette chère Morphée vers les 9h, exténués, mais heureux.

Le lendemain, lever matinal et beaucoup plus assuré, suivi d'une visite des marchés ouverts de la ville (dont un marché turc) et d'un autre "kleine braun" dans un café vieillot à souhait en compagnie d'une autre exilé québécois. Nous laisson notre hôte retourner à ses livres pour l'après-midi (période d'examen l'oblige) et nous déambulons, kebab au poulet en ventre, un peu plus dans la ville question de se perdre comme il faut (à rajoutter à la liste des achats inutiles mais agréable: vinyle de Tom Waits et mini-sheesha).

Voilà, c'est tout... pour l'instant, nous sirotons un petit rouge avant notre soirée de "bar hopping", si vous me passez l'expression. Demain, c'est le grand départ vers Ljubljana, Slovénie, qui sera, dans les faits, notre premier réel arrêt purement balkanique.

On se pique une autre petite jasette bientôt, promis!

Vincent

Posted by vincedb 11:08 Archived in Austria Tagged postcards

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint